AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 ::  :: Votre 1er forum :: les annexes done | 
 

 NEVERLAND.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
IDENTITÉ : POUDRE DE PERLIMPINPIN
AVATARS & CRÉDIT : maisie (myself)

Messages : 5
Date d'inscription : 10/05/2017
- LES SOMBRES PENSÉES -

MessageSujet: NEVERLAND.   Mer 10 Mai - 22:57



NEVERLAND
never growing up



Les garçons perdus courent, chantent, dansent, jouent. Et la nuit, ils sortent lances et flèches. Ils sont devenus libres. Pour autant, ils n'oublient pas ce qu'ils ont du endurer pour acquérir cette liberté. Ils savent que leur possession est convoitée. Ils savent qu'on voudrait leur nuire. Ils savent que toujours la reine de coeur souhaite quérir de leur tête. Ils voient les navires hissant le drapeau noir; ces pirates rêvant de montagnes d'or que l'île cacherait, quitte à abattre des enfants. Enfants qui n'ont que l'apparence d'enfantine. Leur âme juvénile s'en est envolée. L'on veut envahir le pays imaginaire, ce pays qui leur appartient, qu'ils ont acquit dans le sang. D'abord les pirates à la recherche d'or et de trésors mystérieux, ils sont de ceux qui n'hésitent pas à abattre ou emprisonner des enfants pour posséder ce qu'ils désirent. Pirates qu'il faut toujours faire plus reculer. Puis, il y a les indiens. Eux, ils ont toujours été là. Impossible de les chasser. Ils vivaient sur l'île avant que les garçons perdus y débarquent, à l'époque où tous ignoraient son existence. Les indiens ne pardonnent pas l'arrivée des enfants. Avant, nul ne pensait à les condamner. Maintenant, ils doivent craindre que le son de leur pas ne soit entendu par des pirates avares. Les rapports sont tendus sur l'île dont les garçons perdus se font les rois mais nul n'oublie ce qu'ils ont été au commencement, et nombreux rêvent de leur faire de nouveau plier le genoux contre terre. Mais maintenant qu'ils ont été libérés, nul ne ralentira leurs cris d'enfants sauvages.
Il fut un temps où être garçon perdu, ce n'était pas être garçon libre. Prisonniers d'un pays sans coeur. Papa et maman sont morts. On leur dit que papa et maman ont été mauvais. Papa et maman ont voulu faire du mal à sa majesté, ils se sont rebellés quand elle leur a empêché de quitter le pays des merveilles. Alors, on leur a tranché la tête. Et leurs enfants se sont retrouvés seuls, aux mains d'une reine cruelle. Les filles assassinées dès la naissance, il ne reste que les garçons perdus; esclaves orphelins. Le fouet fend les airs pour frapper leur dos; Obéissez, ou vous le paierez. Alors, ils baissent la tête; les enfants perdus qui n'ont aucune vie, mais qui n'ont jamais rien connu d'autres que cet esclavage. Et il y a le désir de connaître plus, mieux. Pour vivre, il est trop tard. Pour prendre sa liberté, ce sera pour jamais. La reine ne les craignait même pas. Ils n'ont rien d'humains. Ils n'ont aucune conscience, ils sont seulement les modèles de la terreur qu'elle peut inspirer. Puis l'idée est murmurée par une fée protectrice. Et les enfants qui restaient muets commencent à chuchoter. Une mutinerie commence. Des gardes sont tués par les garçons perdus, qui ensuite s'enfuient. Nul endroit où aller, vite ils seront rattrapés. La reine de coeur ne se doutait pas de la traîtrise, petite fée qu'elle a permise de s'inviter, petite fée qui a retourné ses esclaves contre elle. Le dos tourné à la traîtrise, elle n'a pas vu les garçons s'enfuir pour trouver le nouvel eldorado promis. Et avec petite Clochette, ils fuient jusqu'à une île cachée sur laquelle ne demeuraient que des indiens. Traqués, gardes de coeurs après eux, anciens esclaves sont libres, deviennent sauvages et imbattables, enfants brisés qui deviennent monstres inhumains, protégeant leur liberté et le pays imaginaire qui est le leur, et ne sera jamais celui de leur ancienne reine ou de pirates, la guerre entre eux semble constante mais leur donne des ailes; ils sont maîtres de leur monde, abattront ceux tentant de le leur prendre.

© INTO THE WOODS 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

NEVERLAND.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TOPIC PIERCING & TATOUAGES
» (take me to neverland)
» [Flashback] Indiens, pirates et enfants perdus, sacré conflit !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-