AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 ::  :: Votre 1er forum :: brouillons | 
 

 LUNA L AMATRICE DE BIROUTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
IDENTITÉ : BONNIE
AVATARS & CRÉDIT : myself

ÂGE : 27 printemps que la rose s'est épanouie
CONTE : La belle et la bête
NOUVEAU TRAVAIL : Elle rêvait d'enseigner la poupée, elle avait de grand rêves l'enfant
Messages : 3
Date d'inscription : 19/02/2017
- LES SOMBRES PENSÉES -

MessageSujet: LUNA L AMATRICE DE BIROUTE    Sam 8 Avr - 1:12

Maléfique/Luna

(Katie Mcgrath)

30 ans

Itw : C'est le sang noble qui coule dans ses veines, sans presque royal. Elle est née dans l'opulence, dans le luxe, au milieu des dorures. Conte presque parfait jusqu'à ses neuf ans.
Elle a été traumatisée la gamine lorsqu'elle a vu sa mère condamnée (par les parents/grands parents d'Aurore), sa mère trainée devant la justice, sa mère d'être une sorcière. Elle l'a vu brûler, partir en fumée, condamnée. Famille qui perd ses titres, famille qui perd tout, père qui la rejette, elle sombre lentement la petite.
Elle qui avait tout, n'a plus rien, parias qui s'exilent loin de tout. Elle grandit parmi les ronces, condamné à souffrir loin de tout, le cœur noyé d'amertume.
Elle s'abime les doigts, elle les détruit pour filer le tissus, tout ça pour quelques pièces. Elle observe le rouet tourner, sa punition la frapper.  
Dans l'ombre elle apprend la magie noire, alors qu'on la pense dénuée de tout pouvoir. Elle apprend seul, magie sans limite qui glisse dans ses veines depuis des générations. Elle a pas de limites, aucune, la vengeance qui lui foudroie le cœur.
Janus féminin, femme au deux visage. Il y a tisseuse, petite poupée fracassée, celle que l'on croit bonne, mystérieuse enfant. Luna. Il y a la vieille sorcière, au visage abîmé, celle qui tue, celle qui instaure la peur, celle qui assoie sa réputation, ce que l'on surnomme Maléfique.Puissance qui monte, coeur qui se noircit.
Solitaire maladive, elle ne supporte pas le monde, ne fréquente que peu de personne.
Jamais mariée, jamais engagée, non elle veut pas de ça, elle a trop peur de ça. Pourtant la vie s'est déjà épanouie au creux de son ventre, héritier qu'elle voulait, qu'elle désirait plus que tout. Elle aurait tout donné pour avoir une fille. Mais c'est le sort qui tourne mal, pouvoirs qui se retournent contre elle, sang qui s'échappe entre ses cuisses. Stérilité qui pointe le bout de son nez.
Envie de pouvoirs qui deviennent insatiable. Nouvel objectif, le royaume. C'est à Maléfique d'agir. Magie invitée, là même où sa mère a été chassée, celle qui s'adonnait à l'art sombre certes, mais celle qui n'avait jamais rien fais à personne. Insulte supplémentaire qui s'ajoutent aux griefs, alors elle s'infiltre la toute jeune pour lancer son sortilège, pour maudire le fruit de ceux qu'elle hait et qui ne savent même pas qui elle est.
Gamine qu'elle surveille des années sans jamais la lâcher. Famille royale qui lui aura tout volé, même le plaisir d'être mère, même le plaisir d'être mère d'une fille. Alors elle observe avec sa grande patience grandir la gamine, qu'elle punira, comme elle a été punit.
Fuseau qui se retourne contre eux. Charme qui ensevelit le palais. Et voilà que l'on couronne la nouvelle reine. La reine des ronces à la puissance insolente.

Yi: Petite gosse de riche, elle avait tout on lui a tout prix. C'est sa mère qu'elle perd jeune, dans un incendie, catastrophe qui lui lamine le coeur. C'est son père qu'elle voit descendre aux enfers, entreprise qui croule sous les dettes, homme qui finit derrière les barreaux pour escroqueries répétés.
Elle grandit à l'orphelinat, sans grand amour et sans grande envie qu'on lui en donne. C'est la petite qui parle peu, c'est celle qui passe son temps à griffonner le papier, celle qui s'exprime par le dessin.
Elle traine les rues, elle fréquente les mauvaises personnes, elle la nuit plus que tout c'est là qu'elle se sent le plus chez elle, c'est là qu'elle est bien.
Héritage de sa mère qu'elle touche à sa majorité, somme que l'on pourrait qualifier de conséquente, mais qui lui sert à payer ses études. Parce qu'elle est pas bête la demoiselle, loin de là. Doigts qui sculptent les tissus, elle s'exprime dans ça.
Mais elle veut plus. Bien plus. Elle veut le pouvoir. Elle veut briller dans cette ville qui la rejeter lorsqu'elle a tout perdu, elle veut retrouver les beaux quartiers.
Echelons qu'elle grimpe, aidé de celui qu'elle a connu à l'orphelinat, lien bizarre, malsain, ambigu, bien étrange qui les lie depuis qu'ils sont gosses (barbe bleu). Lui il connait du monde, lui il gère la ville dans l'ombre, lui la met sur son trône en cuir.
Elle devient maire de la ville à seulement 28 ans, campagne éclair qu'elle remporte haut la main écrasant ses adversaires.

Barbe bleu (scénario)

: Boyd Holbrook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
IDENTITÉ : BONNIE
AVATARS & CRÉDIT : myself

ÂGE : 27 printemps que la rose s'est épanouie
CONTE : La belle et la bête
NOUVEAU TRAVAIL : Elle rêvait d'enseigner la poupée, elle avait de grand rêves l'enfant
Messages : 3
Date d'inscription : 19/02/2017
- LES SOMBRES PENSÉES -

MessageSujet: Re: LUNA L AMATRICE DE BIROUTE    Sam 8 Avr - 22:24

Belle/Isabelle Berlioz

(Natalie Dormer)

28 ans

Itw : Dernière d'une famille de six enfants, c'est dans le sang qu'elle nait la gamine lorsque sa mère meurt en couche. A part, grande rêveuse, amoureuse des astres et des livres. Elle fait bande à part, elle se mêle peu à ses deux soeurs et ses trois frères qui ne l'aiment que très peu, parce qu'elle a volé la vie de leur mère. Mais elle, elle les aime plus que tout.
Fille d'un riche marchand, son père, son modèle. Seule et unique parent quel n'ait jamais connu. Relation compliquée, parfois il se laisse aller aux brumes de l'alcool, parfois ses mots dépassent sa pensées, parfois le poison dans son sang laisse ses mains apposer sur le derme de la douce des tâches pastels, mélange de bleu et de violet. Elle lui pardonne toujours, parce qu'elle l'aime, plus que n'importe qui elle l'aime.
Petite douceur qui refuse de se marier, on la voit vieille fille, 23 années dorées et personne n'a encore toucher la gamine. Mais elle veut plus que ce qu'on voudrait lui imposer. Elle ne veut pas épouser des hommes aussi transparent et vide que ces beaux frères. Elle rêve, un peu trop, trop souvent.
Demoiselle à la culture sans limite, à la soif d'aventure sans fin, elle se rêve l'héroïne de ses livres, elle se rêve une autre.
Passion sans nom pour les roses, les douces roses aux doux parfums, les rouges, les blanches, toutes. C'est celle à la beauté inviolée que personne à comprendre, celle qui rêvasse sans arrêt, femme bien trop avancé qui en agace plus d'uns.
Elle a tout sacrifié, sa liberté, son futur, pour ce père qui a fuit dés qu'elle avait vendu son âme au prix de la sienne. Pourtant elle ne lui en veut pas, elle ne lui en voudra surement jamais, influence bien trop malsaine qu'il possède sur elle.;

YI :

Mère qui se meurt après le sixième accouchement, tâches de sang qui colorent le jour de sa venue. Elle grandit dans l'aisance, elle a jamais vraiment eu à se plaindre, elle grandissait dans les beaux quartiers la belle.
La petite dernière, celle que l'on surprotège, un peu trop, un peu beaucoup. Pierre précieuse de son père, celui qui a des gestes déplacés mais que chaque frères et soeurs gardent en silence sans rien dire. Mains qui se glissent sur le corps de la poupée, parfois pour la frapper, parfois pour laisser des marques invisibles qui la saliront à vie. Jamais il ne laissera Belle partir, non elle est a lui. Parfait portrait de celle qu'il a aimé, celle qui est morte en lui offrant belle. Signe symbolique dans la tête de chef d'entreprise complètement fou.
Eleve brillante qui passe trois classes, véritable cerveau, trop intelligente diront certains, mais elle aime ça, étudier, abreuver ses pensées.
Chaque années on ne fête pas sa naissance, on pleure une mort. Chaque année elle a le coeur qui se meurt. Famille qu'elle aime. Famille qui la déteste. Elle a toujours vécu dans la jalousie, pourtant elle voulait leur plaire, elle voulait bien faire, mais c'est le rejet qu'elle a toujours rencontrée.
Elle a pas suivit le parcours de ses frères et soeurs, elle se voulait écrivain, libraire, elle voulait pas suivre les grands études qu'ils ont fait. Brillant doctorat qu'elle a réussit à décrocher.
Mais son père ne pouvait pas laisser le papillon s'épanouir, s'envoler loin de lui. Non c'était impossible.
Alors il a profité du pire. Il a profité de la maladie qu'elle a vu naître en elle. Enfin c'est ce qu'elle croit. C'est ce qu'elle pense. Enfermée dans cette chambre qu'elle ne quitte plus, parce qu'elle peut pas, c'est ce qu'il lui répète tout le temps, sinon elle ne guérira pas. Alors doucement elle se noie dans cette solitude qui la tue, elle s'accroche aux derniers filament d'espoirs en attendant qu'on la sorte de son enfer. Elle s'échappe dans ses lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

LUNA L AMATRICE DE BIROUTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [VISUAL KEI] Secilia Luna ☽
» Sherifa Luna revient sur sa grossesse
» Fiche de Luna Redbird [En cours de modification]
» Sheryfa Luna
» La Luna Loca

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-